Aventure / voyage, Frissons, humour, Nouvelles, Tous les textes

Tout est bon !

Les vagues azurées, frangées d’écume, battaient inlassablement une plage de sable et de corail ombragée par les cocotiers.

Au fond d’une fosse, des branches flambaient joyeusement, projetant de claires étincelles mêlées à une odorante fumée blanchâtre vite dispersée par les alizés.

Non loin du trou, deux hommes débitaient des morceaux de viande en devisant joyeusement.

La lèvre gourmande, ils observaient la lente descente du soleil sur l’horizon.

Quand le disque ensanglanté touchera l’océan, le festin pourra commencer !

On ouvrira le trou où la viande avait mijoté, enveloppée de feuillage, et parfumée par les braises encore brûlantes.

Un peu plus loin dissimulés par les palétuviers en fleur au parfum entêtant, deux jeunes gens se cachaient pour mieux expérimenter l’étrange coutume importée par les marins du capitaine Cook.

Bizarrement, ces hommes à la peau blafarde, ces barbares venus sur d’énormes vaisseaux de bois poussés par les alizés, ne contaient pas fleurette comme les gentils indigènes des îles sous le vent.

Au lieu de se frotter tendrement le nez pour un câlin ou en prélude à une étreinte magique, ils forçaient la bouche des jeunes femmes, aspiraient leurs lèvres et leur langue !

Une fois surmonté leur dégoût légitime, les autochtones avaient trouvé un certain plaisir à coller leurs lèvres contre celles de leurs compagnes, à mêler les langues, à mélanger une salive teintée à la noix de coco.

En fin de compte, il y avait du bon chez ces lourdauds de barbares venus de l’autre côté des mers.

§3§3§3§3§§3§3§

Le ciel rougeoyant célébrait les noces quotidiennes du soleil et de la mer.

Dans la fosse, enveloppée de larges feuilles vertes et lentement mitonnée à chaleur des braises, la viande avait fini de cuire.

— Venez, venez, criait l’homme en jupe de raphia, le cochon long est cuit. Venez, venez goûter cette viande !

Assis en rond, ils ont déchiré à pleines dents la viande blanche alors que le soleil disparaissait à l’horizon, illuminant d’une lueur pourpre les voiles du vaisseau qui fuyait vers des terres plus hospitalières.

— Oui, vraiment, reprirent en chœur les indigènes aux dents pointues, la bouche pleine. Oui, vraiment, chez ces hommes à la peau blême, tout est bon !

Publicités
Aventure / voyage, Fantastique, Frissons, Histoire, humour, Policier, Romans, Tous les textes

Pharaon contre mafia

Nigaud, amateur de jolies femmes et de contes d’horreur, Potolerri est accidentellement projeté à l’époque du prophète Abraham. Habillé en bédouin, il va devoir cheminer jusqu’en Égypte pharaonique pour enfin revenir à l’époque actuelle et retrouver sa maman !

Amoureux d’une charmante demoiselle 4000 plus vieille que lui, Potolerri ignore qu’un implacable tueur de la Mafia, Gill, est à sa poursuite.

Potolerri subit cette période alors que Gill rêve de devenir Pharaon et maître du monde grâce à ses connaissances modernes ; en réinventant la poudre.

Ces deux personnages passent à côté des merveilles de la nature, des villes antiques, des temples. D’autres vivront des initiations à la Sagesse antique.


Aventure, Amour, Philosophie, Histoire, sont les quatre piliers de ce roman, des aventures en compagnie d’Abraham, Lot, Agar, Pharaon…

Les aventures palpitantes sont totalement intégrés dans l’époque troublée qui précède juste et inaugure la XIIe dynastie qui mettra sur le trône le pharaon Sésostris Ier.

Ajoutez à cela un texte qui coule comme le sable du désert entre les doigts du bédouin et vous avez tous les ingrédients d’un grand moment de lecture.

En vente sur atramenta.net et amazon. Versions papier ou eBook et autres éditeurs internet

Aventure / voyage, érotisme, Fantastique, humour, Romans, Tous les textes

Les pucelles de Saint-Lettres

Dès les premières pages, le ton est donné : « On en savait rien, de Saint-Lettres, sauf ce qu’en disait son architecture. Or, elle disait tout de travers ! ». Le style de Marcel Arnac lui permet de suggérer certaines histoires parfois libertines ; avec des atmosphères créées par petites touches à la fois pleines de finesse et de truculence.
« Saint-Lettres » paru en 1924 chez Grasset, relatait sur un mode satirique, aux accents fortement rabelaisiens le quotidien des habitants de Saint-Paul-de-Vence ; au moment même où de nombreux écrivains, peintres, vinrent y chercher « la paix et la tranquillité ».
Hélas, il y a presque un siècle, il était déjà clair que le tourisme de masse détruirait les petits paradis médiévaux, que l’argent deviendrait plus important que la qualité de vie, que la vertu serait échangée contre le tourisme sexuel.
Mais ceci est conté de manière gauloise et coquine…
Amis lecteurs, prenez garde à ne pas vous blesser avec des éclats de rire !

eBook et papier sur amazon

Aventure / voyage, humour, Poèmes amoureux, Récits d'amour, Romans, Tous les textes, Vie de couple

J’accepte ton baiser et ceux qui suivront

Mi-souvenir, mi-imagination, ses doigts ressentaient la chaleur des courbes. Il revoyait les jeux de la lumière sur les peaux blanches ou dorées. Jean-Marie laissa un sourire se dessiner sur l’écran vide de ses pensées. C’était, bien sûr, un sourire féminin, charmeur, à la fois doux et tendre. Au-dessus de ce sourire, il imagina deux grands et beaux yeux, compréhensifs, aimants.
Cet amateur de belles femmes poussa un grand soupir. Il appréciait sa liberté toute neuve, il était heureux d’être à nouveau seul, mais il en souffrait. Il se rendait bien compte qu’il lui manquait une compagnie. Il voulait partager, partager ses joies, ses peines, ses efforts, ses succès.
Il se rappelait avoir rencontré des femmes, des jeunes et des moins jeunes, des belles et des moins belles… Dans ses souvenirs, elles étaient toutes belles. Du moins, tant qu’il y avait eu de l’amour entre eux, ou tout au moins du désir…

Une femme lui avait beaucoup plu ; elle était sincère, mignonne et intelligente. Ils avaient échangé leurs numéros de téléphone et leurs adresses, surpris de constater qu’ils étaient presque voisins. Ils pourraient se voir facilement, quand ils le désiraient.
De retour chez lui, il avait rédigé une jolie lettre, terminant à la Prévert : « Si tu permets, je t’envoie un baiser, tel un oiseau léger. Si tu le refuses, ferme simplement la cage. »
Quelques jours après, il avait reçu une enveloppe aux teintes pastel, au doux parfum fleuri et épicé. Elle lui avait répondu : « J’accepte le baiser que tu m’as envoyé ainsi que tous ceux qui suivront à condition que la douceur les guide toujours. »

eBook et papier sur amazon

Aventure / voyage, Dieu et déesse, Fantastique, Frissons, Histoire, humour, Jeunesse, Romans, Spiritualité / Esotérisme / Réincarnation, Tous les textes

Ici et mage chez Pharaon

Esquivant un amour à distance, Ghyslaine demande à Robert de lui écrire des poèmes, de raconter de belles histoires. Elle ne pouvait pas prévoir que l’échange déraperait, que Robert vivrait à la fois dans le présent et dans le passé, qu’il participerait à la chute de l’Ancien Empire égyptien !
Robert devient Hrod, grand prêtre de Pharaon, vie, santé, force. Peu à peu, la coupure entre Robert et Hrod s’estompe et s’efface. Il imagine ou revit l’initiation du prêtre. Il perçoit ses bonheurs et ses malheurs. Adolescent, Hrod a vu son aimée disparaître, emportée par le dieu Ta-Ouret ! Fou de chagrin, il a décidé de devenir prêtre pour obtenir vengeance. Mais peut-on se venger des Dieux ?
Peut-on rechercher la femme que l’on a aimée en chaque réincarnation ? Peut-on chaque jour rencontrer ceux dont on a croisé le chemin dans d’autres lieux, dans d’autres temps ? La vie serait-elle un éternel recommencement où il s’agit de faire mieux, de réparer ses erreurs pour gagner non un paradis incertain, mais une sérénité absolue ?
Pendant quatre mille ans, au travers de plusieurs vies, d’initiations, et d’un amour sans cesse recherché, l’auteur nous révèle plus de questions que de réponses, mais la vie elle-même n’est-elle pas une immense question sans réponse ?

eBook et papier sur amazon

Aventure / voyage, Fantastique, Frissons, humour, Nouvelles, Récits d'amour, Recueils de nouvelles, Romans, Tous les textes, Vivre ensemble

Amours & érotisme dans la ville rose

L’auteur dresse neuf histoires érotiques et toulousaines d’amour – et de sexe – où l’on retrouve aussi l’infamie et l’humour.
Nous vous invitons à découvrir :
– Éliane, jamais remise d’un chagrin d’amour.
– Manuella, bourgeoise accro aux aphrodisiaques.
– Jocelyne, infidèle et sexuellement boulimique.
– Solène, une infirmière incapable de couper le cordon ombilical.
– Danila, malheureusement soumise à un maître-chanteur.
– Claudie, déchirée entre la sécurité matérielle et un nouvel amour.
– Maïté, rousse flamboyante et jalouse.
– Muguette, exploitée par sa famille.
– Germaine, magicienne entourée d’une cour papillonnante.

eBook et papier sur amazon

Aventure / voyage, Frissons, humour, Poèmes amoureux, Récits d'amour, Romans, Tous les textes, Vie de couple

Amour virtuel, danger réel

Avant l’an 2000, pendant les vacances, la brune Annie dit à Jean-Marie : “ Au 15 août, j’aurai quitté la maison
Après six ans de vue commune, Jean-Marie redécouvre le célibat. En mal d’amour, il retrouve Jocelyne, une ancienne connaissance devenue collègue de bureau. Après une brève rencontre dans les couloirs, leur relation débute par des échanges de messages électroniques. Messages accompagnés de poèmes, de déclarations, de promesses… Et la relation commencée se prolonge, se transforme…
C’est presque une histoire d’amour, brève, à peine érotique.
Mais, Jocelyne est mariée, cette relation est une impasse.
Alors, Jean-Marie tente de trouver la nouvelle femme de sa vie. Il essaye les annonces matrimoniales et voilà Évelyne qui appelle. Suivie d’une blonde Annie dont il tombe éperdument amoureux.
Une nouvelle effroyable fait tout basculer. Comment entamer une relation avec Annie qu’il vient juste de rencontrer sans savoir ? Sans lui dire ? Sans annoncer la vérité ? Le risque ? La peur ?
Rempli de poèmes et de coups de cœur, le roman de Robert Christian SCHMITTE jette un regard lucide sur des histoires d’amour qui se suivent et qui, même terminées, peuvent laisser des marques et déclencher des drames.

eBook ou papier sur Amazon

Aventure / voyage, Fantastique, Frissons, humour, Jeunesse, Recueils de nouvelles, Romans, Tous les textes

Aimer ou haïr les motards

Abeille industrieuse, respectueuse du calme ou de la nature ; ou moustique strident et dérangeant ; quel insecte préférez-vous ?
L’auteur rassemble quelques histoires sur les motards, certaines réelles, humoristiques, d’autres inventées… Quelques bonnes actions.
Bonne lecture

eBook ou papier sur Amazon